fbpx
En 2016, j’ai débuté une aventure qui est pour moi un défi majeur et un idéal. Il s’agit de coacher et de mettre ensemble tous les africains qui le voudront bien, sans distinctions de nationalité, d’ethnie et de sexe, autour d’une table ; ceci dans le but de réussir à concentrer tout ce qui sera de plus puissant financièrement en Afrique, tant de façon individuelle que collective.

Ce Week-end, le 29 juillet 2017, après les obsèques de mon cher oncle papa Michel FOGAING (décédé à plus de 96 ans), un grand notable Bamiléké m’a demandé ceci : « Qui peut être considéré comme membre du FACOP ? ». Il me disait en avoir entendu parler partout à Baham, à Yaoundé, à Douala et même au Canada ou en Allemagne d’où il revenait de ses vacances annuelles. Voici le résumé de ma réponse :

———————————————————————————-

Un membre du FUTURE AFRICA COACHING PROGRAM (FACOP) est un ancien esclave sorti de la ‘’caverne’’. Il a détruit et enlève progressivement de son esprit les résultats des graines de la peur, du découragement, de la paresse et de la superstition qui ont été semées pendant des années dans sa tête par les parents, la radio, la télévision, l’école, les églises, etc., pour les remplacer par le désir d’un but précis dans sa vie, par la foi en soi, le courage, la persévérance et la certitude de réussir.

Fort de sa capacité à penser par lui-même et à éviter de dériver par rapport à ses objectifs les plus importants, il se félicite constamment des changements qui s’opèrent en lui et dans sa vie, sur les plans des idées, des biens matériels, des finances et de sa spiritualité africaine. C’est une personne qui a compris l’importance de l’intelligence émotionnelle, de l’intelligence physique, de l’intelligence financière et de l’intelligence spirituelle. ET qui partage ce qu’il possède, que ce soit matériel ou immatériel !

Plutôt que de devenir un ‘’faux-maître de vérité’’, il s’arme de connaissances, puis, s’entoure des personnes ayant la même vision et la même détermination que lui, élabore avec elles des plans précis pour agir et réussir ensemble, sûrement et durablement.

Proactif et autodéterminé, il supporterait n’importe quoi, aussi longtemps que nécessaire, plutôt que de se mettre encore à la mode de la caverne.

Il n’accepte comme vérité que ce qui peut être indubitablement prouvé. Il sait qu’il est là où il est et ce qu’il est à cause de ses émotions (affects), de ses pensées ET de ses actes. Il sait de même qu’il a tout ce qu’il a, là où il les a, à cause de ses émotions, de ses pensées ET de ses actes, puisque le succès individuel et collectif – autant que l’échec – est indiscutablement et universellement le résultat des habitudes (émotions, pensées et actes).

Même si on le prend pour un fou, le membre FACOP est un ‘’vrai homme’’ (ou une ‘’vraie femme’’) qui, grâce à l’autodiscipline, maintient en permanence le contrôle de son propre esprit. Ayant compris et s’étant approprié les enseignements du FACOP, il garde en tête cette sagesse éternelle de Napoléon HILL : « La vérité est la seule et unique chose au monde qui résiste à la raillerie ».

Sa vie est ‘’une vie pleinement vécue avec l’esprit en paix, la satisfaction et le bonheur’’, celle des grands hommes de tous les temps.

———————————————————————————-

L’Afrique a longtemps été et est toujours malmenée et humiliée par les puissances anciennement coloniales et aujourd’hui néocoloniales. Cela est surtout rendu possible par notre faiblesse financière. Comme nous le savons, l’Afrique ne pèse aucunement sur l’Echiquier mondial. En tant qu’entrepreneur qui a déjà réussi à avoir un résultat qui ne se démontre plus dans son propre pays le Cameroun, cela devient une nécessité pour moi de former, sans limitation de frontière, ces africains-là qui feront comme moi et bien plus que moi, ceci dans la cohésion et le partage.

Je pense que les entrepreneurs africains doivent d’abord apporter une réponse individuelle aux problèmes de leur continent. Ajouté à cela, ils doivent impérativement apporter des réponses collectives, et de ce fait dépasser tous les clivages qui divisent les africains depuis la colonisation jusqu’à nos jours. Pour réussir donc à mettre ensemble plus de mille africains d’horizons différentes et avec harmonie, je pense que voici le portrait type du membre du FACOP.

Souop Soffo Saa Mekù (Lucas Kamdem) à Baham ce 30 juillet 2017.